Chelles prends l’eau

Ce mercredi 20 mai, Chelles accueillait Sarcelles.

1er Quart-temps

Le match commence très rapidement, emporté par Jérémy T. à 7.34, Chelles mène 1-0.

Sarcelles revient rapidement au score 1-1, à 6.45. Ils profitent d’une zone plus pour ajouter à la marque 1-2.

Bon arrêt de Flavien C. qui bloque un tir petit côté. Jérémy T. est efficace en défense, par trois fois il empêche les attaque adverses d’aller au fond. Il reste 3 minutes dans ce quart-temps.

Le rythme de jeu s’accroît, on ne s’ennuie pas ici à la piscine Robert Préault.

Sarcelles attaque beaucoup  et Chelles craque sous la pression offensive 1-3 à 1.35.

Antoine B., coach de l’équipe, demande un temps-mort pour remobiliser ses joueurs en attaque.

Les chellois sont très maladroits en attaque….. Et ça paye cash pour Sarcelles. Sur contre-attaque, ils accroient leur avance, 1-4.

Fin du quart-temps. Sarcelles a réussi à concrétiser moins d’une action sur trois, preuve que Chelles a pu compté sur une défense très efficace. Le plus gros problème des piranhas étant leur attaque, ils ont logiquement dominé au score à la pause.

2ème quart-temps

Mathieu M. mène la contre-attaque, il tire, ça ne rentre pas. Zakariya B. reprend, prend sa faute, fait la passe à Ronan, alors aux 7 mètres. Ronan prend sa chance et çà rentre, tir parfait, le gardien ne peut que la toucher. 2-4 à 7.39.

Les attaques sont nombreuses des deux cotés, mais Flavien C. et sa défense sont imparables. La défense des visiteurs est aussi très efficace, rien ne passe. Les joueurs s’épuisent, le jeu ne fonctionnent plus qu’en contre-attaque. Cependant le score ne bouge pas, trop d’empressement dans le jeu. Aucune des 2 équipes ne prend pas le temps de poser le jeu et de faire tourner.

Temps-morts pour le coach chellois à 4.30, il sent que son équipe a la possibilité de remonter au score. Il place ses joueurs pour une zone plus. Bastien B. tire mais çà ne rentre pas, Zakariya B. reprend pour la pousser au fond 2 fois mais çà ne veut toujours pas rentrer. Julien A. reprend aussi et il obtient un penalty.

Zakariya B. pour le tirer……à pleine puissance au fond des buts,  3-5 à 4.10.

La défense chelloise reste solide à l’image de Julien A. arrêtant un tir puissant, destinés aux filets chellois.

Sarcelles commet beaucoup de fautes, l’engagement a été relevé, le public chellois s’excite. L’équipe visiteuse, supérieure physiquement, utilise un pressing intensif qui empêche les bleus et or de se placer en attaque.

Les joueurs de Sarcelles ne cessent d’attaquer, ils tirent sans arrêt et finissent par marquer logiquement, de 11 mètres, 3-6 à une minute de la fin. Ils ne prennent plus le temps de poser le jeu.

Fin du quart-temps.

3ème quart-temps

Chelles doit inverser la tendance pour espérer sortir du bas de la division.

Sur une faute au 5m, Sarcelles tente et ça rentre, 3-7 à 7.40. Chelles n’arrive à rien avec le pressing intensif que les joueurs subissent.

Faute au 7m sur Zakariya B. qui s’empresse de la transformer. 4-8 à 6min.

A 5.30, Pascal L. a le ballon à la moitié du terrain, côté droit, il voit Jérémy T. seul devant la défense aux 7 m. Avec une frappe puissante que le gardien ne peut que toucher, il fait revenir son équipe dans la partie. 5-9

Par deux fois le numéro 6 de Sarcelles ne revient pas en défense, les chellois en zone plus n’arrivent pas à concrétiser ce qui profite à Sarcelles, 5-10.

Une fois de plus le 6 ne revient pas et ça fonctionne pour Sarcelles 5-11, puis le numéro 11 qui fait pareil 5-12.

Mickael B. veut inverser la tendance dans laquelle les piranhas se sont embourbés. En pointe, il est au 2 m, il réussit à se débarrasser de son défenseur pour mettre le ballon au fond, 6-12 à 2 minutes.

Superbe action initiée par Zakariya B., il récupère le ballon dans les bras d’un joueur, remonte 10 m, passe à Mickaël B. qui la refait à Bastien B., il la tente 7-12.

Sarcelle a trouvé la solution, Chelles n’arrive plus à défendre, 7-13.

Benoit des 9 m……. Arrêté sur la ligne. Et on finit sur ce score. Fin du quart-temps.

 

4ème Quart-temps

Shoot aux 9 mètres de l’équipe visiteuse, arrêté par le portier chellois. Et un deuxième !

Les joueurs de Sarcelles sont épuisés, ils ne nagent plus et ne se positionnent plus en attaque, ils shootent une fois les 9 m atteints. Mais ne concrétisent pas.

Bastien B. parti seul en contre-attaque, termine facilement avec puissance 8-13 à 6.21.

David G. est vigilant, il bloque avec efficacité sa pointe. Mais ça ne suffit pas à bloquer les visiteurs qui ajoutent à la marque., 8-14.

Le goal de Sarcelles agresse ouvertement un piranha, alors que la balle leur avait été donnée à l’attaque, les arbitres n’ont rien vu. Le public est en colère. Le jeu est arrêté puis la balle rendue à Sarcelles. L’équipe en profite 8-15.

Julien A. met le ballon au fond sur une zone plus, il démarre la remontée chelloise. 9-15

Il reste cinq secondes à Bastien B. pour déposer la balle au fond. Il a le ballon aux 7 mètres. Il fixe 3 fois mais ça ne fonctionne pas, il envoie à Zak en pointe. Il regarde son propre but et la rentre. Joli geste ! 10- 15

Bastien B. laissé seul aux 9 mètres, il shoot….. BUT ! 11-15. Bastien B. fixe par 3 fois et lob son défenseur et le gardien. 12-15  Bien remontés, les chellois font étalage de leur potentiel….. Enfin !

Sarcelles a tout de même le dernier mot 12-16.

Fin du match

 

Chelles s’est laissé noyé par un pressing trop dur, ce qui les a empêchés de se poser tranquillement pour faire tourner. Malgré leur bonne défense et leur capacité, ils n’ont jamais vraiment inquiété l’équipe de Sarcelles.

 

Merci de nous avoir suivis.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.